Ce soir, ce sont les paroles de la célèbre chanson “Cherche encore” écrite par Eric Benzi pour Céline Dion qui me trottent en tête.

Cherche encore
Tant que brûlera ta flamme
Le paradis qui dort
Dans les secrets de ton âme
Cherche encore
Suis ta lumière et tes lois
Si tu peux, cherche encore plus fort

Cherche, cherche encore, cherche continuellement ce qui te fait vibrer, ce qui te rend vivante, ce qui te donne de l’énergie. Voilà le message que j’ai envie de vous faire passer en cette fin d’année.

Quand j’ai arrêté de travailler, j’étais sans cesse en quête de la “révélation”. Je luttais pour trouver le métier de mes rêves, la passion qui m’habiterait jusqu’à la fin de mes jours, la flamme qui ne s’éteignerait jamais.

Mais je me suis rendu compte ce n’est pas comme ça que ça marche !

Peut-être que certaines personnes savent depuis toujours ce qu’elles rêvent de faire, sont passionnées et écoutent toujours leur cœur. Mais on est nombreuses à ne pas fonctionner comme cela. Et, dans notre cas, c’est une quête permanente.

Aujourd’hui, j’observe simplement les activités dont je sors énergisée, les projets qui me donnent la pêche, les activités durant lesquelles je ne vois pas le temps passer. Et en écoutant mon corps, petit à petit, je m’oriente vers ce qui m’anime, ce qui me fait vibrer. Je dis non à ce qui me pèse, ce qui m’endort, ce qui me déprime. Je dis oui à ce qui me rend vivante, m’enthousiasme, me donne de l’énergie.

Et ceci ne vaut pas que pour le travail. A chaque fois que je dois prendre une décision aussi petite ou aussi grande soit-elle, j’essaye de me connecter à mon cœur et j’écoute ce qu’il me dit. Si je sens de l’enthousiasme, de l’envie, de l’énergie, alors j’y vais. Même si j’ai peur ou que je ne suis pas soutenue dans ce choix, je sais que cette décision sera la bonne pour moi. Par contre, si face à un projet, je ressens de l’angoisse, de la déprime, de l’envie d’être ailleurs, alors je renonce. A force de m’entraîner à écouter mon cœur plutôt que mon mental – et je peux vous assurer qu’il a son avis sur tout -, je m’aperçois que cette écoute devient plus facile. La raison ne l’emporte plus automatiquement et ce processus devient naturel.

Aujourd’hui, j’ai envie de profiter de ce passage à l’an neuf pour vous souhaiter de découvrir cette connexion au cœur ou, si cette rencontre a déjà eu lieu, pour vous encourager sur ce doux chemin. Apprenez à écouter ce qui se passe dans vos tripes. La vie en devient tellement plus riche !

Je vous souhaite une nouvelle année riche en expériences et en aventures. Que chaque pas vous rapproche un petit peu plus de vous-même.

Bonne route à chacune d’entre vous !

Julie