Depuis que je suis toute petite, j’adore chipoter. J’adore les tables remplies de matériel de bricolage, les cavernes d’Ali Baba, les armoires remplies de perles de toutes les couleurs, les boîtes de crayons de couleur, les pots de peinture, les fleurs.

Je crée à partir de ce que je trouve. A partir de fleurs, je crée une composition ; à partir de pots de peinture, je crée une toile ; à partir de perles, je crée des bijoux. Et ce, depuis toujours. Je n’ai jamais l’idée avant la création.

Je choisis mon matériel au coup de cœur. J’adore la finesse, l’élégance, la couleur. A partir de tout ce matériel, je recrée la table de bricolage de mon enfance : au plus il y en a, au mieux je me porte. Je prends mes pinces et puis j’y vais. Je choisis une pièce, j’en vois une autre, je les mets ensemble, je suis attirée par une autre et ainsi se créent petit à petit mes bijoux. Pour qu’une création soit validée, il faut juste que je ressente le waouw.

Et puis est venue l’idée des collections et ça, c’est chouette aussi, parce qu’en plus de trouver l’effet waouw pour un bijou, je me laisse emporter vers un ensemble waouw. L’idée de la collection démarre d’une pièce, d’un apprêt, d’une perle qui m’attire particulièrement. Je décide alors de créer un univers autour de celle-ci. Et c’est parti pour le chipotage, l’assemblage, le désassemblage, le réassemblage. Jusqu’à arriver à une série d’une dizaine de boucles d’oreilles qui s’harmonisent joliment.

Je réfléchis ensuite à la destination de voyage à laquelle la collection m’invite et je lui attribue son nom. Sont ainsi nées les collection Tropical Jungle, Prague, Alaska, …

Chaque paire de boucles d’oreilles reçoit aussi un nom inspiré de ces voyages. Dans la collection Alaska, par exemple, toutes les créations portent un prénom Nord-Amérindien.

Voilà voilà pour la petite histoire des ma créativité. N’hésitez pas à me raconter en commentaire comment vous, vous créez !

Julie