Dans un article précédent, je vous racontais d’où était venue cette idée de slow créativité. Aujourd’hui, j’ai envie de vous plonger dans l’univers des stages de slow créativité.

A quoi ressemble une journée-type ? Comment s’organisent les ateliers ? Quelle place a la créativité de chacun ?

Pour vivre cette expérience, je vous invite à rechausser vos bottes de petite fille de 6 ans ou à vous imaginer à sa place et à vous laisser guider. Prête ? On y va !

Lundi, 9h, je marche vers l’Autre Ecole, le long de la promenade verte. Je suis entourée d’arbres. Au loin j’apperçois un bac à sable, des balançoires, une plaine de jeux … Mmmh je me sens en vacances. Arrivée à la grille, je suis accueillie par Julie et Laura. Elles me montrent où ranger mes affaires et me proposent de soit jouer à l’extérieur soit me poser calmement au coin doux. Oh oui un petit peu de lecture pour commencer la journée ! Ou plutôt les pieds dans le sable ? J’opte pour le bac à sable où je rencontre déjà quelques copains.

Dès que tout le monde est présent, Julie nous demande de nous rassembler et elle nous explique le programme de la journée.

Après quelques jeux pour apprendre à se connaître et retenir les prénoms de chacun, première activité : la météo ! Qu’est-ce que c’est que ça ? Je vais devoir parler des nuages et du soleil ? Oh non, en fait je peux simplement dire comment je me sens ce matin. C’est cool ça !

Un petit tour de parole plus tard, Laura propose une activité créative. Cette fois-ci, c’est recettes à partir de farine pour bricoler (colle et pâte à sel). Moi ça me dit bien ! Mon voisin, lui, n’est pas très emballé. Il préfère aller jouer. Et une autre fille a envie de dessiner. C’est ok, tout le monde fait comme il le sent. On est 8 à participer à l’atelier pendant que d’autres jouent ou font un autre bricolage de leur côté.

Oh j’ai un petit creux ! Zut, ce n’est pas encore l’heure de la collation. L’heure de la collation ? J’apprends qu’il n’y en a pas ! Je peux aller m’installer au coin lunch quand je le souhaite. Mais ce qui est cool, c’est que quand il est plus ou moins l’heure de la collation, les animatrices nous préviennent quand même pour qu’on oublie pas de manger si on a faim !

Les recettes sont prêtes. Y a plus qu’à attendre que ça repose ! J’en profite pour aller jouer un petit peu dehors.

Vers midi et demi, on sent nos estomacs gargouiller et tous ensemble, on décide de manger dehors. Trop gai de s’installer dans le module de la plaine de jeux!

Quand tout le monde a terminé, on peut aller jouer au terrain, de l’autre côté de la promenade verte. Moi j’y vais avec Laura pendant que quelques enfants restent avec Julie à l’intérieur pour se reposer. Peut-être que demain, je ferai ça aussi ?

Vers 14h, lancement d’une nouvelle activité bricolage. Celle-ci me tente moins, je pense que je vais plutôt créer une chambre pour mes poupées ! Oh en fait, en les voyant faire, j’ai quand même envie d’y participer. Je me joins donc au groupe après quelques minutes.

Cette activité me donne envie de créer des animaux avec des rouleaux de papier toilettes. Il parait qu’on peut aussi proposer des activités, nous. J’en parlerai à Julie tout à l’heure !

Dans une demi-heure, nos parents viennent nous chercher. Alors, on se met tous en route pour bien ranger le local ! Dès que c’est terminé, on se remet en cercle pour clôturer la journée par une météo. J’aime vraiment bien regarder à l’intérieur de moi pour savoir comment je me sens et le partager avec les autres.

Et voilà maman qui arrive ! Je vais lui raconter cette bien belle journée et suis curieuse de la suite du programme parce que, moi je suis en pleine forme !

Voilà comment se déroule une journée-type pendant un stage de slow créativité. Comment avez-vous vécu cette petite immersion ? Qu’est-ce qui vous surprend ? Comment vous sentez-vous ?

Après l’expérience des stages de cet été, moi, j’ai vraiment hâte de vivre la semaine du mois de novembre !

Si ça vous tente, il reste encore quelques places ! Inscrivez votre enfant ici.

A bientôt,

Julie