Ca fait un petit temps que j’avais envie de vous emmener dans les coulisses à la rencontre du joli milieu des coopératives. Alors, aujourd’hui, on y va !

Il y a trois ans, lorsque je me suis rendue compte qu’un statut d’indépendant me conviendrait mieux que celui d’employé, des projets entrepreneuriaux ont émergé dans ma petite tête. Sauf que l’entrepreneuriat, je n’y connaissais rien. En parlant de mes idées autour de moi, ma très chère prof de peinture, Chantal, m’a parlé de Jobyourself qui permettait à ses dires de tester son activité tout en conservant ses allocations de chômage. Pas mal, le concept !! 

Renseignements pris, en mars 2018, je fais mes premiers pas chez Jobyourself. Et il s’avère que Jobyourself est une coopérative. Avant de vous raconter son fonctionnement, faisons un petit arrêt sur image. Qu’est-ce qu’une coopérative ? Issue du mouvement coopératif, la société coopérative est une société dont les membres travaillent à des objectifs communs et partagent des valeurs communes – dixit le SPF Economie. 

En particulier, Jobyourself est une coopérative d’activités qui offre un cadre structuré et sécurisé pour développer et tester un projet entrepreneurial sur le marché. J’ai donc pu suite à quelques mois de préparation à leurs côtés, tester mon projet Comme une plume durant 18 mois tout en conservant mes allocations de chômage. Ce qui clairement est super sécurisant. Mais il n’y a pas que cet avantage-là !

Moi j’ai adoré faire partie de quelque chose, appartenir à un cercle de personnes qui souhaitent travailler autrement, vivre différemment. Cette structure m’a permis de rencontrer beaucoup de nouvelles personnes, de créer des liens et de m’ouvrir vers un autre monde. 

Suite à ce parcours-là, j’ai pu intégrer au mois d’août dernier une autre coopérative. D’emploi, cette fois. Il s’agit de Dies. Celle-ci permet notamment de salarier son activité d’entrepreneur. Aujourd’hui, j’ai donc un statut d’employé pour ma propre activité. Outre l’aspect sécurisant du statut, mon besoin d’appartenance est à nouveau comblé. 

Il y a par ailleurs d’autres points communs entre Jobyourself et Dies. Auparavant, je n’avais jamais connu d’environnements à ce point humains et bienveillants. L’objectif des deux structures est que ton projet se déroule bien. Elles sont donc là pour t’accompagner, te soutenir et te booster. Et ça, c’est un petit bonheur ! 

Récemment, j’ai encore découvert une autre coopérative: Rcoop. Soutenue par Marie-Charlotte, elle regroupe les métiers de l’esthétique et de la coiffure. A nouveau, j’y ressens énormément d’humanité et de bienveillance. “Ensemble, on va plus loin” est certainement le credo de toutes ces coopératives. La semaine dernière, j’ai pu déposer mes bijoux en vitrine du coworking de Rcoop. Du lien est à nouveau créé !

Comme une grande toile d’araignée, les coopératives permettent de tisser du lien, de mutualiser les ressources et d’avancer en coopération plutôt qu’en concurrence. Vers un autre monde ?

Si vous avez des questions sur ces structures, n’hésitez surtout pas à les mettre en commentaire !

Julie